Search
Close this search box.
prendre rendez-vous
(230) 269 62 54
Prévention
Avant de parler de prévention, il faut d’abord savoir ce que ce mot implique sur le plan médical:

On distingue classiquement la prévention primaire qui agit en amont de la maladie (ex : vaccination et action sur les facteurs de risque). C’est d’ailleurs cette première définition que nous connaissons pour la plupart d’entre nous. Mais il existe deux autres définitions. La prévention secondaire qui agit à un stade précoce de l’évolution de la maladie (dépistages), et la prévention tertiaire qui agit sur les complications et les risques de récidive.

Que peut-apporter la chiropractie dans le domaine de la prévention?

La prévention primaire a donc pour objectif d’éviter l’apparition de pathologie mécanique de l’appareil locomoteur. Son rôle est avant tout de conseils, notamment de gestes et postures ou de renforcement musculaire. A titre d’exemple: Bien bouger (verrouillage lombaire) avec un dos stable et endurant (exercices de McGill) est la base sine quanone pour éviter les blessures!

Dépister les atteintes et souffrances articulaires à leur début est aussi de l’apanage du chiropracteur. Rechercher l’apparition précoce d’une scoliose chez un enfant ou jeune adolescent(e), rechercher un dysfonctionnement articulaire à travers une analyse biomécanique de l’appareil locomoteur se traduisant une douleur locale et une anomalie de la mobilité, sont deux exemples de cette prévention secondaire.

Enfin, l’apprentissage du verrouillage lombaire, le travail de neuromobilisation des racines nerveuses (ou Technique du “floassing”) le renforcement musculaire associés à des techniques de flexion distraction (Table Cox) dans les suites d’une intervention chirurgicale pour hernie discale, est un exemple précis de prévention tertiaire dans le but de stabiliser votre santé vertébrale et d’éviter complications et récidives.