Search
Close this search box.
prendre rendez-vous
(230) 269 62 54

La thérapie par ondes de choc extracorporelles (ODC) est un moyen de traitement des pathologies tendineuses dégénératives. 

Les ODC sont une technologie de pointe qui a été développée à partir de la lithotripsie. Cette technique est utilisée depuis plus de trente ans pour traiter les pierres au rein en les faisant exploser. Le principe des ODC est à peu près le même: en amenant une forte augmentation de pression dans les tissus à traiter, ceci enclenche une série de transformations physiques et chimiques au niveau cellulaire de la région traitée. 

On considère actuellement que les ODC sont un des meilleurs moyens non invasifs pour traiter les tendinopathies. Les taux de satisfaction sont équivalents aux peignages chirurgicaux (+ de 75% de bons et très bons résultats cliniques) mais avec des risques secondaires moindres. Cela signifie que la chirurgie ne devrait pas être proposée avant un échec de traitement par ondes de choc.

Le principe d’action repose sur l’hyperstimulation métabolique profonde des tissus, ce qui est cohérent avec la pathogénie dégénérative de la plupart des formes de tendinopathies.

En effet les ondes de choc vont agir sur deux versants :

  • Le versant antalgique : en réduisant à court terme la douleur , en luttant contre la néo neuro-vascularisation périphérique au tendon.
  • Le versant trophique : en stimulant la régénération par une hyperhémie locale qui va apporter les éléments nécessaires à la régénération tendineuse

Il faut cependant respecter des précautions d’utilisation et bien poser l’indication de cette technique. En ce sens, l’apport échographique est indispensable.

Les indications sont les suivantes :

  • Les formes dégénératives de tendinopathies (tendinoses, enthésopathies), les fasciopathies plantaires, entorses ligamentaires chroniques
  • Les cicatrices musculaires fibreuses

Nous utilisons la technologie EMS Swiss Dolorclast permettant de focaliser les ODC sur la zone traitée , augmentant ainsi l’efficacité du traitement, et nécessitant moins de séances par rapport aux technologies concurrentes.

Quelques références scientifiques sur les ODC :

Papiers scientifiques