Search
Close this search box.
prendre rendez-vous
(230) 269 62 54

La technique d’hydrorelease

La technique d’hydrorelease par injection écho-guidée représente une avancée récente et prometteuse dans le traitement des douleurs myofasciales et d’autres troubles musculosquelettiques. 

Cette méthode très répandue au Japon, combine l’utilisation de l’échographie pour guider précisément l’injection de fluides, tels que des solutions salines ou d’autres agents thérapeutiques comme du dextrose à 5% directement dans les zones de tissus mous affectées afin d’y séparer certaines structures.  

Fondements théoriques

Les douleurs myofasciales sont souvent causées par des points triggers, qui sont des nœuds de tension musculaire pouvant générer des douleurs locales ou à distance. La technique d’hydrorelease par injection écho-guidée vise à relâcher ces points trigger et à réduire l’inflammation dans les tissus mous en injectant une solution qui favorise la libération des tensions et la réduction de la douleur.

L’utilisation de l’échographie pour guider les injections offre un avantage majeur en termes de précision. L’échographie fournit une image en temps réel de la structure interne des tissus mous, permettant au praticien de localiser avec précision les points triggers et d’assurer que l’injection atteint directement la zone affectée sans endommager les tissus environnants.

La technique d’hydorelease est appliquée également aux fascias et aux ligaments. 

Un fascia est une membrane fibro-élastique qui recouvre ou enveloppe une structure anatomique. Il est composé de tissu conjonctif, de fibres de collagène, d’eau, de protéoglycanes et d’élastine. Il joue un rôle important dans le soutien, la protection et la mobilité des structures du corps

Selon la Japanese Non-surgical Orthopedics Society (JNOS), la technique d’hydorelease agit selon plusieurs modes d’action pour améliorer l’extensibilité et le glissement des fascias, en plus d’avoir des effets analgésiques. 

Les modes d’action supposés :

 

  1. Réhydratation: Elle implique l’ajout d’électrolytes tels que Na+ et Cl- dans la matrice, ou de sucre si l’injectable comporte du glucose / dextrose.
  1. Effet de lavage : Cette action aide à éliminer les substances douloureuses présentes dans la zone ciblée, par exemple dans une zone inter-faciale ou dans une zone intra-musculaire.  
  2. Séparation des tissus : L’hydro Release peut aider à séparer des couches myofasciales “adhérées” , produisant un effet mécanique. 
  3. Blocage des terminaisons nerveuses libres et d’autres récepteurs sensoriels : Cela contribue à l’effet analgésique de la technique, si l’injectable utilisé est du glucose  / dextrose. 
  4. Amélioration de l’extensibilité de la fascia et du glissement entre les fasciae, en diminuant la viscosité du fluide situé entre les 2 feuillets  : Cela permet une meilleure mobilité et donc une amélioration fonctionnelle. 
  5. Amélioration de la perfusion d’un tissu : Par exemple, l’hydrorelease du tissu graisseux autour des tendons, améliore leur perfusion, et donc leur aptitude à se régénérer en cas de lésion. 

 

Les indications sont multiples et se précisent au fur et à mesure des publications scientifiques. 

Par exemple, en cas de bursopathie hypertrophique de l’épaule, la technique d’hydro release pourrait permettre d’assouplir les feuillets de la bourse et favoriser le glissement de la bourse sous un ligament de l’épaule. 

Au niveau du bas du dos, La technique d’hydro release peut être utile pour “casser” les adhérences présentent au sein de muscles profonds (les multifidus) dont la fonction est cruciale pour la stabilité fonctionnelle du segment vertébral.

Ces mécanismes pourraient contribuer à l’amélioration du glissement du coussinet adipeux infrapatellaire (IPFP) et potentiellement soulager la douleur antérieure du genou et les problèmes de mobilité associés aux cicatrices postopératoires après une chirurgie arthroscopique du genou.

Processus d’application

L’hydrorelease par injection écho-guidée commence par une évaluation détaillée du patient, incluant son historique médical et une analyse physique approfondie. L’échographie est ensuite utilisée pour identifier les zones spécifiques nécessitant un traitement.

Une fois la zone cible déterminée, le praticien prépare la solution à injecter, qui peut varier selon les besoins spécifiques du patient et le jugement clinique du praticien. La technique d’injection elle-même est réalisée avec une aiguille fine, guidée avec précision par l’image échographique pour atteindre le point trigger ou la zone de tissu mou affectée.

La technique est très peu sensible pour le patient, et ne nécessite pas l’utilisation d’anesthésiques locaux. 

Avantages

L’hydrorelease par injection écho-guidée offre plusieurs avantages par rapport aux méthodes traditionnelles de traitement des douleurs myofasciales. La précision guidée par échographie minimise le risque de lésions des tissus environnants et augmente l’efficacité du traitement en ciblant directement la source de la douleur. De plus, cette méthode permet une récupération plus rapide et une diminution significative de la douleur pour le patient, souvent avec moins de séances nécessaires par rapport aux approches plus conventionnelles.

Considérations importantes

Bien que très efficace et sûre, l’hydrorelease par injection écho-guidée nécessite un praticien expérimenté en échographie musculosquelettique et en techniques d’injection, en général le praticien dispose d’une spécialisation en échographie musculo-squelettique. De plus, il est crucial de procéder à une évaluation complète du patient avant le traitement pour identifier toute contre-indication potentielle à cette méthode.

En conclusion, l’hydrorelease par injection écho-guidée est une technique prometteuse dans le domaine du traitement des douleurs myofasciales, offrant une approche ciblée et minimisant les risques associés aux injections dans les tissus mous. Son efficacité, combinée à la précision de l’échographie, en fait une option de traitement précieuse pour les patients souffrant de douleurs musculosquelettiques chroniques.

Rédigé par:

Dr Cyril Fischhoff DC, MSc, FRCC (imaging)

Chiropracteur spécialiste en échographie MSK

Pour garder contact et rester informé de nos articles, inscrivez vous notre newsletter bimestrielle!

pour télécharger l’article au format pdf cliquez ici
Les références

Kanamoto, H., Orita, S., Inage, K., Shiga, Y., Abe, K., Eguchi, Y., & Ohtori, S. (2021). Effect of Ultrasound‐Guided Hydrorelease of the Multifidus Muscle on Acute Low Back Pain. Journal of Ultrasound in Medicine, 40(5), 981-987.

Machida, T., Watanabe, A., & Miyazawa, S. (2020). A new procedure for ultrasound-guided hydrorelease for the scarring after arthroscopic knee surgery. Cureus, 12(12).

Machida, T., Fukao, M., Watanabe, A., & Miyazawa, S. (2022). Video evidence of tissue sliding improvement by ultrasound-guided hydrorelease on scars after arthroscopic knee surgery: a case report. Cureus, 14(8).

Kimura, H., Suda, M., Kobayashi, T., Suzuki, S., Fukui, S., & Obata, H. (2022). Effectiveness of ultrasound-guided fascia hydrorelease on the coracohumeral ligament in patients with global limitation of the shoulder range of motion: a pilot study. Scientific Reports, 12(1), 19782.

Suda, M., Muranaka, K., Ohde, S., & Minoda, M. (2020). AB1132 EFFECTIVENESS AND SAFETY OF ULTRASOUND-GUIDED FASCIA HYDRORELEASE ON METATARSALGIA WITHOUT SONOGRAPHIC EVIDENCE OF INFLAMMATION IN PATIENTS WITH RHEUMATOID ARTHRITIS.

Jani, J. B., & Malanga, G. (2012). Poster 186 Ultrasound-Guided Ventral Hydrorelease of Achilles Tendon for Achilles Tendinopathy (Smiley Face Technique): A Case Report. PM&R, 10(4), S254.

KOMATSU, T., HORAGUCHI, T., YAHAGI, Y., SATO, J., MAJIMA, Y., SATO, S., & NAGAOKA, M. (2020). Ultrasound-guided sartorius fascia hydrorelease with physiological saline for anterior knee pain: a case report.  Journal of the Japanese Orthopedic Ultrasound Society

(CD-ROM), 31(1), 176-180.