Search
Close this search box.
prendre rendez-vous
(230) 269 62 54

La Névralgie Cervico-brachiale

Mr S  consulte pour une douleur cervicale qui irradie sous forme de fourmillements et d’engourdissements dans le bras gauche, correspondant à la topographie des racines nerveuses C6-7 gauche (voir schéma). Cette douleur est apparue après avoir porté une charge lourde (environ 10-15kg) il y a  6 semaines. Son sommeil est perturbé lorsqu’il dort sur son côté gauche et les mouvements cervicaux (flexion/extension/rotation) sont douloureux. Il ne présente pas d’antécédents particuliers.

 Au niveau des tests neurologiques, il présente des déficits neurologiques moteurs  au niveau des extenseurs des doigts gauche ainsi qu’au niveau du triceps gauche (4/5). Les tests orthopédiques au niveau cervical reproduisent ses douleurs dans le bras gauche, tandis que les tests orthopédiques concernant l’épaule et le coude sont tous négatifs. L’examen rigoureux de l’épaule ainsi que du coude est toujours important dans ce cas pour s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes. En effet, parfois, des patients peuvent présenter les mêmes symptômes mais avoir une origine différente (ex: problème d’épaule) ou même avoir 2 pathologies qui se superposent (par ex: un problème cervical irradiant dans le bras  + un problème au niveau de l’épaule) .

Compte tenu de la symptomatologie du patient et des tests orthopédiques cervicaux qui reproduisent les douleurs du patient dans le bras, il est très probable que ses douleurs proviennent du rachis cervical. Etant donné  que le patient présente des déficits neurologiques moteurs  (= faiblesse au niveau de certains muscles de l’avant bras et du bras), une IRM cervicale a été prescrite montrant : hernie postéro lat gauche avec un complexe disco-ostéophytique (= association entre problème discale + déformation de l’os) en C7-T1 touchant le sac thécal ainsi que la racine nerveuse C7 gauche dans son foramen intervertébral (= petit trou situé entre 2 vertèbres dans lesquels les nerfs sortent) . On parle de névralgie cervico-brachiale gauche déficitaire

Point anatomique: le rachis cervical ?  

Le rachis cervical correspond à un ensemble de vertèbres situé entre le crâne et les vertèbres dorsales (ou thoraciques). Il est très mobile et protège la portion haute de la moelle épinière.

Le rachis cervical supérieur comprend deux vertèbres, l’atlas (C1) et l’axis (C2), qui ont une anatomie particulière. En effet, l’Atlas compte un arc antérieur, un arc postérieur et 2 masses latérales. L’axis présente un corps vertébral, une dent appelée odontoïde et un arc postérieur. La dent de l’axis s’imbrique dans l’arc antérieur de l’atlas.

Le rachis cervical inférieur comprend cinq vertèbres (C3 à C7) composées antérieurement par les corps vertébraux entre lesquels se situent les disques intervertébraux, latéralement par les facettes articulaires/pédicules et postérieurement par les processus épineux.  Les nerfs qui se dirigent vers les membres supérieurs sortent à ce niveau. Il existe 8 nerfs cervicaux pour 7 vertèbres cervicales, chaque nerf sortant au-dessus de la vertèbre du même numéro mise à part la racine C8 qui sort entre la dernière vertèbre cervicale C7 et la 1ère vertèbre thoracique T1.

Les nerfs émergent de la colonne vertébrale par un trou entre deux vertèbres contiguës, appelé foramen. Ils peuvent être menacés à ce niveau par une hernie discale ou par de l’arthrose provoquant des douleurs cervicales avec ou sans irradiation (fourmillement, engourdissement)

Qu’est ce qu’une névralgie cervico brachiale ? 

Une névralgie cervico-brachiale se manifeste cliniquement par une douleur qui démarre dans la nuque, se diffusant le long de l’épaule pour atteindre le bras, et quelques fois les doigts de la main. C’est donc une souffrance au niveau d’une racine nerveuse cervicale ce qui peut donner des douleurs dans tout son territoire jusqu’aux doigts. 

Quelles sont les causes ? 

La cause la plus répandue est la hernie discale cervicale impliquant une compression de l’émergence de la racine nerveuse. 

Il peut aussi y avoir d’autres causes : 

    • Arthrose cervicale (cervicarthrose) : qui est une déformation de l’os au fur et à mesure de l’âge pouvant provoquer une réduction du diamètre du foramen (= orifice dans lequel le nerf sort du canal rachidien) pouvant sensibiliser et/ou comprimer ce nerf
    • Une fracture cervicale suite à un accident grave par exemple,
    • Une tumeur.

Chez ce patient, c’est une hernie discale postéro-latérale touchant la racine nerveuse C7 gauche à son émergence, ce qui procure une douleur dans tout le territoire de cette racine nerveuse. 

Quel traitement ? 

Il existe plusieurs approches thérapeutiques, des plus conservatrices (manipulations vertébrales, thérapies manuelles) à la chirurgie, en passant par des infiltrations de corticoïdes. 

Dans le cas de ce patient nous avons opté pour une thérapie manuelle, si toutefois aucune amélioration est à noter au bout de 6 semaines de traitement (basée sur une amélioration sur la douleur, sur la mobilité, sur les tests orthopédiques, sur les tests neurologiques), une discussion aura lieu avec le radiologue interventionnel pour une infiltration de corticoïde. Le cas échéant ou en cas d’échec, un avis orthopédique sera alors demandé. 

Nous avons eu recours aux techniques suivantes :

  • Laser thérapie permettant de diminuer les tensions musculaires.

Dans le cas de Mr S, après 4 séances de traitement, le patient ne présente qu’une légère gêne au niveau cervical côté à 2/10 (initialement côté à 6/10), la douleur dans le bras gauche ayant totalement disparu. 

Des séances de réhabilitation (au niveau du rachis cervical et thoracique) ont été prescrites avec notre coach afin de renforcer différents groupes musculaires pour améliorer la flexibilité et le contrôle moteur ce qui permet de protéger davantage ses vertèbres et de diminuer drastiquement les risques de récidives. 

A ce jour, nous sommes désormais en “maintenance care” avec des consultations tous les 3-4 mois afin de contrôler son état de santé.

Article rédigé par :

Dr Gautier Tiberi DC, Chiropracteur

Pour garder contact et rester informé de nos articles, inscrivez vous notre newsletter bimestrielle!

pour télécharger l’article au format pdf cliquez ici