Search
Close this search box.
prendre rendez-vous
(230) 269 62 54

Electrostimulation Intramusculaire Périneurale ( EIP)

L’Electrostimulation Intramusculaire Périneurale ( EIP) développée en partie au cabinet, consiste en la stimulation électrique d’un nerf périphérique à l’aide de plusieurs aiguilles très fines insérées dans la peau, afin d’atteindre les muscles alimentés par ce nerf.

Ce traitement vise à stimuler le nerf à l’aide d’un courant électrique de basse, moyenne ou haute fréquence, ce qui impacte sur la transmission des signaux de douleur de la périphérie vers le cerveau. L’EIP vise à réduire la douleur et à restaurer la fonction dans le muscle affecté.

Cette approche est combinée à d’autres traitements physiques de première intention, tels que les manipulations, la flexion-distraction segmentaire, etc …

L’EIP est très peu invasive et combine les concepts et les techniques de la stimulation nerveuse électrique transcutanée (TENS), de l’électroacupuncture et du Dry Needling, pour soulager la douleur par la stimulation nerveuse. L’EIP peut également être appelée stimulation nerveuse électrique percutanée (PENS) dans la littérature médicale . Les aiguilles sont insérées à une profondeur de 1 à 7 cm sous la peau afin d’atteindre le muscle ciblé. Bien que plusieurs aiguilles d’acupuncture soient insérées dans la peau lors de cette procédure, le traitement est relativement indolore, les patients peuvent ressentir un léger inconfort tout au long du processus.

Les modes d’actions admis pour l’EIP dépendent de la fréquence utilisée.

La stimulation à haute fréquence utilise le mécanisme du Gate Control, et permet d’obtenir un effet analgésique rapide mais de court terme par une action au niveau segmentaire ( de la moelle épinière) . Il est à noter qu’on a relevé une diminution de la Substance P au niveau du DRG et de la corne postérieure, après des stimulations à haute fréquence. Le DRG (Dorsal Root Ganglion) est une sorte de centre intégrateur situé très proche de la colonne vertébrale , qui joue le rôle d’intermédiaire dans l’intégration de l’information douloureuse entre le nerf périphérique et le système nerveux central. Il joue un rôle très important dans la douleur chronique.

La stimulation à basse fréquence  a une action au niveau de la partie terminale du cerveau, en activant le mécanisme inhibiteur descendant. Sorte de petit circuit fusible qui permettent de réguler la douleur.   L’effet analgésique produit est plus tardif mais dure plus longtemps, il est également cumulatif justifiant le recours à plusieurs séances. 

Appliquées au niveau d’un tronc nerveux, certains auteurs évoquent la possibilité d’un blocage des fibres nerveuses par hyperpolarisation. 

Enfin, des études plus récentes semblent démontrer un effet neuro-régénératif lors de l’utilisation de fréquences moyennes.

Les effets de l’EIP  : 

  • Diminuer la douleur.
  • Neuro-regénératif
  • Améliorer la fonction musculaire en modifiant les signaux de douleur qui se propagent du muscle douloureux vers le cerveau.
  • Augmenter l’endurance, la force et l’équilibre musculaires

Plusieurs séances d’EIP peuvent être nécessaires pour traiter la douleur. Chaque séance dure généralement une dizaine de minutes (en moyenne).

Le risque d’événements indésirables et d’effets secondaires est généralement faible avec l’EPI.  Étant donné que les aiguilles utilisées dans ce traitement sont très fines, les risques de dommages aux tissus mous ou aux nerfs sont peu probables. Une légère rougeur peut apparaître au site d’insertion.

Dr Cyril Fischhoff DC, MSc, FRCC (imaging)

Chiropracteur spécialiste en échographie MSK

Pour garder contact et rester informé de nos articles, inscrivez vous notre newsletter bimestrielle!

pour télécharger l’article au format pdf cliquez ici